Mode d'administration des huiles essentielles, que choisir?

Mis à jour : 6 mars 2019



Ce qui rend l'utilisation des huiles essentielles intéressante, c'est avant tout sa richesse en principes actifs. En effet, Elle est généralement composé de 2 ou 3 éléments majeurs précédant un nombre important de molécules actives.

Cette diversité lui offre une grande polyvalence dans ses effets sur l'organisme notamment dans la destruction des bactéries car elle peut agir sur un nombre élevé de germes.

Les huiles essentielles pénètrent dans le sang par les systèmes respiratoire et digestif, par les muqueuses et par la peau pour rejoindre très rapidement la circulation sanguine et atteindre le site malade.

Cependant, comment les utiliser? comment choisir la bonne dilution? la voie d'administration, ainsi que la durée de la prise?

Certaines données peuvent varier selon les cas (vitalité, prise de médicaments, fatigue...)

Nous pouvons néanmoins nous appuyer sur certains critères scientifiques pour orienter notre choix :

3 critères sont à prendre en considération dans une utilisation pertinente et sans danger des huiles essentielles. Il s'agit de l'espèce botanique, (genre, espèce et sous espèce exemple : lavandula spica )


de l'organe producteur, (chaque partie d'une même plante développe des principes actifs différents en terme de composition et de pourcentage)


du chémotype (qui désigne une entité chimique distincte au sein d'une même espèce).

Bien que la morphologie de certaines espèces ainsi que leur génétique ne soient pas substantiellement transformées, leur phénotype chimique est variable en fonction des influences de leur écosystème ( altitude, humidité, ensoleillement...).




La qualité de l'huile est tout aussi importante, voici comment les choisir:


Les 5 voies d'administration:

Voie cutanée (bains, massages, compresses... )

L'application sur la peau crée un phénomène d'absorption diffuse jusqu'à complète pénétration ce qui allonge leur activité dans le temps.

Les dilutions recommandées diffèrent selon l'effet recherché:


Voie orale:

Il existe différentes façon d'ingérer des huiles essentielles :

La voie orale est recommandée pour traiter une infection qu'elle soit digestive, respiratoire, urinaire ou gynécologique. Les supports conseillés restent les comprimés neutres et l'huile d'olive pour leur simplicité d'utilisation.


Voie respiratoire:

Inhalations/ diffusion atmosphérique

Conseillée pour agir sur les systèmes respiratoire et nerveux (effet apaisant)


Voie vaginale:

Recommandée pour les infections vaginales type mycoses

Posologie: prise le soir au coucher


Voie rectale:

Recommandée pour les troubles aigus (en cas d'affection du petit bassin chez l'adulte ou les infections respiratoires chez l'enfant)


Synthèse par famille biochimique:




RETOUR

Naturopathie, Nice, France

contact@marine-naturopathe.fr

© 2020 Marine Calo